En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Actualité - Tous les billets

L'atelier arthérapie à le Rheu est encadré par Solene Labbay arthérapeute. La participation financière de 3 communes a permis de financer cette action.

artherapie19.jpg


Publié le 07/12/2019 18:54  | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

NOVEMBRE 2019

logoOF.jpg2 novembre

Il capture les instants de vie des animaux

Les gens d’ici

boucard.jpg

Edmond Boucard, photographe animalier, expose à la Longère, durant tout le mois de novembre.

Une vingtaine de clichés sont proposés à la découverte, principalement des photos de mammifères, mais aussi quelques-unes d’oiseaux et d’insectes. « La nature est notre environnement. Nous-même, nous faisons partie de cet environnement, il est donc normal de l’aimer », affirme ce passionné du vivant.

Avec son objectif, Edmond Boucard fige sur l’image les moments les plus beaux qui s’offrent à lui. « Le règne animal est mon domaine. La variété est infinie, entre l’insecte minuscule et les grands mammifères. »

« Des moments magiques »

Sa passion, il la cantonne à la faune de la région bretonne, « la vie animale est partout très riche pour quiconque sait l’observer ».

Chaque photo a son histoire. Très souvent, elle est la sélection d’une série de portraits et chaque séance photo est une séquence d’émotion pour le photographe. « Comment ne pas être sensible devant le spectacle d’un Bambi faisant le petit fou en compagnie de sa mère ? Comment ne pas être admiratif devant un oiseau posé devant vous ? » Au fil de ses promenades, Edmond Boucard fige la vie de mammifères sauvages en ayant conscience que « la vie, pour eux, peut-être difficile. Leur premier ennemi est l’homme. Ils se savent poursuivis. Parce qu’ils sont dits nuisibles, pour leur chair, voire pour le plaisir. Aussi se font-il discrets, surtout dans la journée, préférant la nuit pour sortir, avec quelques prolongements : à l’aube ou au coucher ».

Ce sont ces derniers moments que le photographe aime saisir, lorsque la lumière est à son optimum. « Ce sont des moments magiques. »

Du samedi 2 novembre au samedi 30 novembre, à la Longère, place Toulouse-Lautrec. Contact : tél. 02 90 02 36 36.


Hervé Prat exposera ses photos animalières

Du 5 au 29 novembre, Hervé Prat, Mordelais passionné de nature et chasseur d’images amateur, expose une vingtaine de ses clichés à la Longère du Cias.

Herve_Prat.jpg

En mai dernier, Hervé Prat avait déjà eu l’occasion de présenter une partie de ses instants capturés lors de la fête de la nature à la Biardais. « J’avais essentiellement présenté des clichés d’oiseaux ».

En novembre, il choisit de faire découvrir, à nouveau le monde des oiseaux « mais aussi le monde des mammifères, des insectes et des batraciens ».

Phoques gris, fous de Bassan et macareux de l’archipel des Sept-Îles se dévoileront lors de cette exposition. Bourdon terrestre, geai des chênes, ragondin, corneille noire de Bréal-sous-Monfort, Iffendic ou Mordelles, capturés sur papier glacé, seront aussi présentés. D’autres spécimens, comme le tourne-pierre à collier ou le goéland argenté, photographiés dans la région de Morlaix s’afficheront également. Ce passionné de nature, qui apprécie la contemplation, ne part jamais en balade sans son bâton de marche et son appareil photo.

Pour Hervé Prat, la photographie est « un moyen d’expression » mais « une photo, c’est aussi un message à délivrer, un témoignage et un acte militant ».

Hervé Prat devrait présenter davantage de clichés lors de causeries du jeudi à 15 h à la Longère durant ce mois d’exposition.

Du 5 au 29 novembre, exposition visible dans la grande salle des activités de la Longère, place Toulouse-Lautrec. Les visiteurs pourront aussi se joindre à des visites prévues avec des collégiens de Saint-Yves le 14 novembre à partir de 10 h 30, le 18 novembre à partir de 11 h 30 et le 25 novembre à partir de 13 h.

Publié le 31/10/2019 15:07  | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

logoOF.jpgMercredi 23 octobre

Les directives anticipées, et si on en parlait ?

Le docteur Charles Honnorat viendra éclairer le public sur les directives anticipées et la désignation d’une personne de confiance le jeudi 24 octobre à 15 h à la Longère du Cias.

Honnorat.jpg

Le rendez-vous

Jeudi 24 octobre, à 15 h, la Longère du Cias à l’Ouest de Rennes invite le public à venir à une nouvelle causerie autour pour aborder un sujet important et parfois délicat à aborder « les directives anticipées et personne de confiance » en cas d

’incapacité d’un patient à donner son avis.

La loi sur les Droits des malades de 2002 comportait un élément très important : « Tout citoyen a le droit d’avoir une personne de confiance qui puisse se substituer au malade lorsqu’il est devenu incapable d’exprimer son acceptation ou son refus de soins ».

Plusieurs lois de santé se sont succédé et en 2016, la loi reconnaissait que tout citoyen avait le droit d’exprimer des volontés concernant sa fin de vie lorsqu’il n’aurait plus la capacité de donner son avis.

Ce sont les directives anticipées qui s’imposent au médecin qui prend en charge ce patient.

Droits et démarches

Ainsi, en près de quinze ans, c’est un changement essentiel qui est intervenu et dans la mesure où il reste méconnu, il est important de faire connaître ces nouvelles dispositions. Cette rencontre a pour objectif d’informer les personnes sur les différents droits auxquels elles peuvent prétendre et sur les différentes démarches à effectuer.

Ce rendez-vous sera animé par Charles Honnorat, médecin généraliste à la retraite et président du comité d’éthique du Cias à l’Ouest de Rennes.

« C’est à cause de la méconnaissance de ces textes que je viens les présenter partout où c’est possible. Il s’agit d’une lente, mais régulière, période d’évolution de nos droits et de nos mœurs qui se déroule ».

Peut-on avoir plusieurs personnes de confiance ? À quel moment doit-on se poser la question de telles démarches ? Faut-il être âgé ou malade pour le faire ? Peut-on modifier ses souhaits ?

Autant de questions auxquelles pourra répondre le docteur Charles Honnorat.

Jeudi 24 octobre, de 15 h à 17 h, la Longère du Cias à l’Ouest de Rennes, Place Toulouse Lautrec à Mordelles. La rencontre est gratuite et ouverte à tous, Renseignements et informations au 02 90 02 36 36.


Les douleurs en question à la Longère, le 10 octobre

Jeudi 10 octobre, la Longère du Cias à l’ouest de Rennes organise une rencontre sur le thème : Les arthroses, les douleurs ne sont-elles pas dues à notre ventre et notre assiette ?

L’alimentation pourrait avoir un impact direct sur le mal de dos. Une bonne nouvelle pour tous ceux et celles qui souffrent de douleurs chroniques, c’est du moins une thèse défendue par de plus en plus de professionnels de la santé.

L’acidité du corps pourrait avoir des incidences sur les douleurs de nature arthrosique et rhumatismale. Les sucres, céréales raffinées, pains, viande et tout ce qui génère des toxines contribuerait à générer l’acidifiant, et à installer l’inflammation, il faudrait donc désenflammer l’organisme.

Anne-Françoise Quéguiner, docteure en pharmacie, diplômée en nutrition et micronutrition, animera la rencontre.


À la Longère, René Hattais expose ses portraits

expo_Hattais.jpg

L’artiste peint depuis son plus jeune âge. À 70 ans, il conserve l’amour de son art et ne se lasse pas de figer portraits et paysages sur ses toiles. Rencontre.

Depuis le 27 août, et jusqu’au 17 octobre, le public de la Longère du Cias (Centre intercommunal d’action sociale), à l’Ouest de Rennes, peut découvrir les peintures de René Hattais.

« Quand j’étais jeune, à 6 ou 7 ans, j’avais une attirance pour les étuis de crayons de couleurs arc-en-ciel. C’était pour moi des objets précieux. Les posséder, c’était un luxe, une fierté, un petit trésor de beauté. »

À l’époque, il ébauchait tout ce qui se présentait. Mais déjà, il était passionné par les portraits. En vacances chez ses grands-parents, fermiers, dans les environs de Redon, alors que les veillées à la bougie et au feu de bois étaient monnaie courante, ses aïeuls se soumettaient volontiers à ses exigences artistiques. « Je leur infligeais de longs moments de poses, ma grand-mère tricotant une chaussette avec ses cinq aiguilles, et mon grand-père fumant sa pipe en me racontant ses souvenirs de la guerre 1914-1918 dans les Balkans. »

Plusieurs milliers de toiles

Autodidacte, René Hattais n’a cessé de peindre depuis. « J’ai réalisé plusieurs milliers de toiles. À ma plus grande surprise, j’ai reçu quelques récompenses. À deux reprises, il me fut décerné le Prix du public, à Saint-Macaire-en-Mauges, dans le Maine-et-Loire, et le Prix de la meilleure technique, à Thorigné-Fouillard. »

Il a effectué sa carrière professionnelle comme coloriste à l’imprimerie Oberthur.

À 70 ans, il garde toujours cette même passion pour la peinture et les couleurs. « Depuis longtemps, j’ai changé de procédé. J’utilise de la peinture à l’huile. Et si on m’appelle aujourd’hui le peintre, ce n’est pas pour me déplaire. J’ai l’impression que le grand cercle de ma vie se referme peu à peu. Je retrouve parfois dans mes modèles mes souvenirs d’antan, par exemple avec la mamie qui tricote. »

Portrait d’une jeune femme, d’un enfant, quelques paysages ou marines qui respirent le calme, la douceur, la sincérité d’un instant immortalisé, ses œuvres sont variées. À Chasné-sur-Illet, où il demeure, René Hattais savoure les longs moments passés devant son chevalet, « même si, parfois, on me dit que c’est trop réaliste et que mes peintures manquent de créativité, je suis heureux de les présenter aujourd’hui à la Longère » .

Jusqu’au 17 octobre, exposition des œuvres de René Hattais, à la Longère du Cias à l’Ouest de Rennes, à Mordelles.

Publié le 19/10/2019 08:53  | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

Mordelles. Des actions de prévention pour bien vieillir

Bien vieillir sera au cœur des actions de septembre de la Longère du Cias à l’Ouest de Rennes. Des ateliers pour mieux manger, pour bouger et pour entretenir sa mémoire.

bien_vieillir.jpg

À l’issue d’une première conférence autour de la prévention pour bien vieillir, qui se déroulera jeudi, à 15 h, à la Longère du Cias à l’Ouest de Rennes, l’association Brain-Up et le Clic Noroît proposeront des ateliers nutrition en septembre et octobre sur le thème : l’équilibre alimentaire et le plaisir

de manger.

Ces ateliers, répartis en six séances, seront l’occasion de découvrir les conseils et les astuces d’une alimentation saine et adaptée aux besoins de chacun. Les séances, animées par une professionnelle en diététique, permettront aussi de faire le point sur des questions d’actualité, comme le coup de fatigue, les nouvelles étiquettes, les modes alimentaires…

Les places sont limitées et les séances sont prévues le jeudi matin, de 10 h à 12 h, à partir du 12 septembre, puis tous les jeudis suivants jusqu’au 17 octobre.

Des séances d’aqua-douce

Pour la seconde année, la Longère reconduit sa proposition d’activité piscine, pour les personnes isolées et les plus de 60 ans. « Avoir une activité physique peut permettre de se sentir mieux, physiquement et mentalement. »

L’aqua-douce permettra d’améliorer les capacités cardiovasculaires et respiratoires, de tonifier l’ensemble du corps grâce aux différentes techniques initiées par l’éducateur sportif. Les participants pourront aussi renforcer leurs articulations et leur endurance, et favoriser une meilleure circulation sanguine. Le cycle piscine s’articule autour de treize séances. Les places sont limitées (maximum dix personnes). Les inscriptions sont nécessaires « en sachant que les adhérents de la Longère sont prioritaires ».

Le tarif pour les adhérents de la Longère est de 20 € par personne pour l’ensemble du cycle et pour les non-adhérents (60 ans et plus) de 60 €.

Prendre soin de son corps, c’est bien, mais pour les seniors il est aussi important de faire travailler sa mémoire. En partenariat avec l’Asept-Peps Eureka, la Longère du Cias propose aux plus de 60 ans de participer à un programme pour entretenir sa mémoire, avec des applications et des situations de la vie quotidienne. Les places pour les ateliers sont aussi limitées. Les inscriptions aux ateliers mémoire auront lieu à l’issue de la causerie du jeudi 12 septembre, à 15 h. Les ateliers se dérouleront les mardis, de 14 h à 16 h 30, à compter du 17 septembre, puis tous les mardis jusqu’au 19 novembre.

Participation financière de 20 € par personne, pour l’ensemble des séances.

Publié le 19/10/2019 08:50  | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

Mordelles. La Longère du Cias se met à l’heure d’été

La Longère reste ouverte jusqu’au 13 juillet. Les seniors isolés, proches-aidants ou retraités peuvent découvrir ce lieu et préparer ainsi la rentrée.

longere.jpg

Pendant l’été, l’équipe de La Longère du Cias change de rythme. Elle propose des activités de bien-être, des sorties et des temps de convivialité.

La Longère du Cias est un dispositif social, local, pour les proches-aidants, les seniors isolés et les retraités et soutient le bien vieillir à domicile. Des rendez-vous pour prévenir l’isolement des personnes âgées (réservés aux adhérents) et favoriser des rencontres sont programmés.

« Le repas champêtre Festiv’d’été aura lieu mercredi 10 juillet », indique la chargée de communication du lieu. Des sorties à la journée sur des lieux touristiques sont prévues en juillet et août. Par ailleurs, des journées seront proposées « en partenariat avec la fédération Accueil Paysan » pour découvrir des lieux de ressourcement pour les personnes fragilisées.

« apprendre à se connaître tout en s’amusant »

Les amateurs de jeux de société et de quiz pourront aussi se retrouver à La Longère « pour apprendre à se connaître tout en s’amusant ». Une randonnée à pied ou en Joëlette, accessible pour des valides et personnes handicapées, se déroulera le 3 septembre.

L’équipe de La Longère propose aussi de préparer la rentrée de septembre en invitant ses adhérents, les bénévoles de Part’Ages et la population locale « à nous rejoindre le 5 juillet et le 22 août, pour réfléchir ensemble sur des animations futures pour animer le Café-Campagne, lieu d’échanges ». La programmation qui se veut variée s’appuie sur l’élan de solidarité des bénévoles de l’association Part’âges, et des partenaires associatifs locaux.

Dans le cadre de la prévention santé pour les personnes de 60 ans et plus, des temps d’activité de bien-être (yoga, sophrologie) seront aussi proposés « pour sensibiliser les retraités à la nécessité de pratiquer une activité physique et de bien-être. L’idée est en effet de permettre à notre public d’adopter de nouveaux comportements dont les répercussions sur la santé sont aussi importantes qu’une alimentation équilibrée », explique la chargée de communication du Cias. Cette action de prévention se décline sous forme de cycle de 2 à 5 séances en fonction de la spécificité de l’activité. Elle est financée essentiellement par la Conférence des Financeurs d’Ille et Vilaine (5 € pour un cycle de 2 à 5 séances).

Publié le 19/10/2019 08:47  | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

Rubriques

Derniers billets

31/10/2019 15:07
Novembre 2019 ...
19/10/2019 08:53
Octobre : La Longère ...
19/10/2019 08:47
Juillet _ La Longère ...
13/05/2019 09:13
Mai 2019 ...
13/05/2019 09:09
27 avril 2019 ...
03/03/2019 12:23
2 mars 2019 ...
03/03/2019 12:17
20 février 2019 ...

Calendrier du blog

Vous êtes ici :   Accueil » Actualité » Tous les billets