En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Actualité - Tous les billets

Pour Marie-Annick, 85 ans, « la scène, c’est un vrai bain de jouvence ! 

theatreJuin.jpg

Toute l’année, ils participent à un atelier improvisation théâtre à La longère à Mordelles, près de Rennes, avec la compagnie La Morsure. Vendredi 28 juin, ils étaient sur la scène du théâtre de La Paillette pour le festival Les Envolées. Reportage.

« C’est à La Longère qu’on m’en a parlé pour la première fois. On m’a proposé de faire de théâtre mais à base d’improvisation. On m’a dit, il faut se laisser aller. Tout est question d’imagination… » Micheline 89 ans est depuis quatre ans, hyper assidue à l’atelier théâtre. Proposée à la longère, à Mordelles, à l’ouest de Rennes, un lieu pour les personnes seules et les aidants, elle a tout de suite mordu à la proposition. « Les enfants savent que le mercredi matin, je ne suis pas libre. J’ai théâtre ! »

Marie-Annick, 85 ans, participe depuis quatre ans. « Je suis malvoyante. J’ai fait beaucoup de théâtre avant. Mais cette forme me convient tout à fait. Ça permet de continuer un loisir qui est vital pour moi. Et ça permet de s’ouvrir, de s’épanouir. Quand on est là, on ne pense pas à autre chose. » Tous aiment l’esprit de troupe, « si l’un de nous n’est pas en forme, la troupe s’en ressent. On est tous solidaires les uns des autres. » Gérard, 65 ans, est accompagnant, bénévole de l’association, présent pour accompagner, « faciliter la mise en confiance ».

Un objectif artistique

Ils sont une quinzaine, âgés de 40 à 92 ans, et se retrouvent le mercredi matin, tous les quinze jours, avec un objectif artistique, une création. « Car on travaille avec des comédiens, des pros. C’est une chance pour nous. »

La compagnie qui mène le projet lancé par La Paillette et soutenu par la Ville de Rennes est La Morsure. « Ce n’est pas de l’art-thérapie que l’on fait, mais une recherche autour de la dignité, explique Marie Parent, comédienne et metteur en scène. On a une vraie exigence artistique, dans une démarche humaniste. »

La méthode de travail de la compagnie n’est pas classique. « Le moteur de jeu, c’est une dramaturgie dans laquelle les comédiens évoluent librement. Ils sont auteurs et pas seulement interprètes. Il y a une dimension art brut, car certains commencent le théâtre à 85 ans ! »

« On n’est pas de vieux trumeaux ! »

Marie Parent témoigne de la capacité de travail de ses « élèves ». « Ça ramène la vie. Ils font preuve de ténacité, d’une puissance de jeu. » Et malgré la canicule, il n’a pas été question d’annuler vendredi. « On a pris des dispositions, notamment loué un climatiseur. Mais ils tenaient à monter sur scène », insiste Cyrille Baron, coordinateur

Dans Memori, présenté vendredi soir sur la scène de La paillette, il y a une multitude de personnages, Micheline raconte sa chambre, Marie-Annick une première fois. « Et je chante aussi. » « C’est un travail sur soi. Et on a tous quelque chose à faire, chacun est mis en valeur », ajoute Micheline. « On montre qu’on n’est pas de vieux trumeaux ! renchérit Marie-Annick. On peut encore être ! C’est un vrai bain de jouvence. »

Publié le 19/10/2019 08:43  | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

Découvrir le théâtre d'improvisation à La Longère

Depuis 2014, le théâtre d’improvisation a fait irruption à la Longère du Cias à l’Ouest de Rennes. Les participants, âgés de 65 à 92 ans, prennent plaisir à jouer de leurs souvenirs.

theatreOF.jpg

Depuis 2014, le théâtre d’improvisation a fait irruption à la Longère du Cias à l’Ouest de Rennes, par l’intermédiaire de Marie Parent et Christophe Lecheviller, comédiens et metteurs en scène de la Cie La Morsure.

Des stages ont d’abord été proposés avant qu’un atelier régulier s'inscrive au sein du lieu ressource du Cias.

« Le théâtre d’improvisation est une des méthodes des plus efficaces pour éveiller l’imagination, acquérir la capacité d’action immédiate dans une situation donnée et lâcher prise », explique Marie Parent.

Depuis le début, plus de vingt personnes, entre 65 et 92 ans, se sont impliquées, ou s’impliquent encore aujourd’hui, dans cette aventure humaine.

« Faire sortir le talent qui est en nous »

Lors des ateliers, les comédiens amateurs ont pu appréhender la technique du théâtre spontané. « Ce que nous cherchons, c’est de faire sortir l’auteur, et le talent, qui est en chacun de nous », ajoute Marie Parent.

Il y a deux ans, comédiens de la compagnie et artistes amateurs se sont lancés dans la création d’un spectacle intitulé Memori. Ce spectacle, faisant appel aux souvenirs, existait déjà au sein de la Cie La Morsure. « Nous avons trouvé pertinent de faire jouer ce genre de chose à nos participants. À leur âge, les souvenirs sont nombreux ». Grâce à Yvan Dromer, directeur de l’Adec (maison du théâtre amateur), Memori y sera présenté en janvier 2018. Forts de cette expérience, les participants ont décidé de prendre un nom de troupe Les Ephémères.

Cette belle aventure humaine intergénérationnelle apporte un plaisir réel aux artistes amateurs. Dernièrement, la troupe s’est produite en Sarthe, invités par l’association artistique Zutabo Bazar de Monval-sur-Loir.

Dorénavant ambassadeurs de ce projet intergénérationnel, les artistes amateurs sont portés par l’aventure « qui montre bien que même à plus de 80 ans on peut encore avoir des challenges. Nous avons aussi des exigences fortes avec nos participants ». Ils se produiront dans le cadre du Festival Les Envolées à la Paillette à Rennes le 28 juin.

Une exposition photos de Yann Marie et de Marie Le Mauff, visible à la Longère du Cias à l’Ouest de Rennes, raconte cette expérience originale.

logoOF.jpg11 mai 2019


Les Ajoncs fleuris ont bien intégré leurs résidents

La Maison Relais pour les personnes fragilisées a été inaugurée après un an d’existence. Le concept fonctionne. Les résidents évoquent « une nouvelle famille ».

AjoncsOF.jpg

Les Ajoncs Fleuris est un ensemble de 54 logements T1 ou T2, proches du centre-ville et destinés initialement à des retraités des secteurs du bâtiment.

Archipel Habitat, office public de l’habitat de Rennes-Métropole, en est devenu propriétaire en 2015.

Courant 2018, la disponibilité de seize logements a conduit Archipel Habitat à en envisager, avec

l’Udaf 35 (Union départementale des associations familiales d’Ille-et-Vilaine), une autre utilisation. Le principe d’une Maison Relais prenait forme.

Locataires à part entière

Destiné à des personnes fragilisées mais suffisamment autonomes pour occuper un logement privatif, le dispositif en fait des locataires à part entière.

Archipel Habitat a investi 3 500 000 € dans la réhabilitation des seize logements. L’UDAF 35 en assure la gestion, propose un accompagnement permanent, grâce à deux travailleurs sociaux et l’usage de parties communes.

Les représentants des institutions et gestionnaires, ont inauguré officiellement le dispositif, constatant sa réussite après un an de mise en œuvre et se félicitant de la collaboration de tous. Cette inauguration a associé les nouveaux et anciens résidents et s’est conclue par un moment de convivialité autour de galettes.

Johann est l’un des deux travailleurs sociaux de la Maison relais. Les résidents, âgés de 28 à 65 ans, l’appellent affectueusement « le professionnel ». Il les aide dans leurs démarches administratives, leur parcours médical et est à l’écoute de leurs besoins individuels. Mais il est surtout, dans les propos des résidents, « le créateur d’une vie de famille » : animations collectives, sorties, pique-nique et repas en commun, liens avec les autres résidents. La création d’un jardin est en cours.

Isabelle (les prénoms sont changés) habite les Ajoncs Fleuris depuis un an, a trouvé « un logement impeccable » et, en tant qu’ancienne, tient à « faciliter l’accueil des nouveaux ».

Yves est en postcure et en recherche d’emploi. Il déclare avoir trouvé « une petite famille qui va me remettre en selle ».

Bernard vient de Tinténiac. Il a découvert Le Rheu et « une ambiance dynamique ».

Tous les résidents qui se sont exprimés lors de l’inauguration ont parlé de « convivialité », et même « d’amitiés ».

Mickaël Bouloux, le maire, proposait à ces nouveaux administrés de « s’approprier la ville ». À les entendre parler de leur nouvel environnement, nul doute que cela soit déjà fait.

logoOF.jpg11 mai 2019

Publié le 13/05/2019 09:13  | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

Palmarès de la citoyenneté, 3 initiatives reconnues

L’association Part’âges, l’Amicale des donneurs de sang et la mission humanitaire de Virginie Garçon ont été mises en avant lors du Palmarès de la citoyenneté organisé en mairie.

palmares19.jpg

Jeudi soir, s’est tenue en mairie la quatrième édition du palmarès de la citoyenneté, l’occasion, pour la municipalité, de mettre l’accent sur des engagements bénévoles solidaires.

L’association Part’âges intervient, depuis 2008, au sein de plusieurs sites du Cias à l’Ouest de Rennes. « 80 bénévoles de Part’âges accompagnent les seniors sur

le secteur du Cias », indique René Angoujard, le président. Ceux-ci favorisent la vie sociale au sein de quatre Ehpad, ainsi qu’à la Longère, lieu-ressource ouvert aux aidants des personnes âgées, handicapées et aux personnes isolées. « 53 adhérents contribuent au fonctionnement de la Longère, participent à l’organisation d’ateliers, au transport de bénéficiaires, et gèrent le café-campagne. » Les bénévoles assurent des visites à domicile chez des personnes âgées, dans le cadre du dispositif Monalisa, « pour lutter contre leur isolement ».

En Bretagne, l’indice de générosité est plutôt bon

L’Amicale des donneurs de sang de Mordelles, qui fête ses 40 ans, était aussi mise à l’honneur. Dix membres, ambassadeurs du don du sang, la composent. Ils apportent un soutien logistique lors des collectes organisées par l’Établissement français du sang. « À Mordelles, il y a quatre collectes par an. La prochaine sera le 4 juin, à la Biardais », indique Gérard Conan, le président. En 2018, 206 personnes se sont présentées sur les collectes mordelaises. « C’est peu par rapport au nombre d’habitants. » « En Bretagne, qui affiche 1 030 nouveaux donneurs en 2018, l’indice de générosité est plutôt bon. Du sang breton alimente d’autres régions. »

Virginie Garçon, auxiliaire de puériculture, était la troisième personne à l’honneur. Elle est partie deux semaines, en octobre, au Bénin et au Togo, avec l’organisation de solidarité internationale Mission humanitaire. « Au Bénin, nous étions en renfort de l’équipe de bénévoles locales et des médecins. » Peser et mesurer les patients, prendre leur tension et leur température étaient ses prérogatives. « Nous prenions aussi note de ce que pouvait indiquer le médecin lors des visites. » Elle relate avec plaisir les moments passés à jouer avec les enfants. Au Togo, elle participait à des actions de sensibilisation, notamment sur l’hygiène dentaire. Elle espère pouvoir très vite repartir en mission. Son rêve serait de pouvoir intervenir au sein d’un orphelinat.

logoOF.jpg27 avril 2019


Publié le 13/05/2019 09:09  | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

Le club Saphir est venu danser à l’Ehpad du Pressoir

946a3ac6d7e14f6d987bea0b91cf7a7f-le-club-saphir-est-venu-danser-l-ehpad-du-pressoir.jpg

Mercredi, la résidence du Pressoir accueillait la section danse bretonne du club Saphir. Sous la houlette de Claude, les membres de l’association ont présenté des danses de différents terroirs de Bretagne. Quelques résidents se sont joints aux danseurs avant de partager le goûter. Élise Guinard, fondatrice du club, et Auguste Regnier, ancien président, ont été ravis de retrouver leurs amis lors de ce moment festif.

Publié le 03/03/2019 12:23  | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

Ils luttent contre la précarité dans le pays  de Rennes

3f028b6db7c39370072a87ca9c789a8d-ils-luttent-contre-la-precarite-dans-le-pays-de-rennes.jpg

Solidarités

Un collectif d’habitants, d’acteurs associatifs et de travailleurs sociaux réfléchit à des expérimentations possibles dans la commune afin de lutter contre la précarité. Cette démarche est née de la proposition du Comité de développement du pays de Rennes d’identifier un territoire pour une expérimentation sociale coopérative. Mordelles a été la seule du secteur à répondre à cette démarche.

« Des personnes ne profitent pas de l’aide alimentaire ! »

Des réunions régulières sont organisées autour de différents thèmes

et actions à expérimenter. « Toutes les trois semaines, une permanence est assurée par des membres du collectif, au pôle du Patis, pour permettre aux gens de venir à notre rencontre pour exprimer leurs problématiques liées à la précarité, explique un des membres du collectif. Fracture numérique ou sociale, précarité économique, les problématiques peuvent être nombreuses. Nous nous sommes rendus compte que beaucoup de personnes n’osaient pas faire de démarches auprès des acteurs sociaux. »

Une de ces réunions concernait l’aide alimentaire. « Certaines personnes n’en profitent pas. Que peut-on faire pour changer cela à Mordelles ? » Ce rendez-vous a été l’occasion de regrouper des représentants du centre intercommunal d’action saociale (Cias) à l’Ouest de Rennes, d’Eissor (épicerie sociale et solidaire), du Secours catholique, des Resto du cœur de Montfort et de l’association Bréal Solidarité, pour mieux identifier les critères d’attribution d’aides alimentaires pratiqués au sein des diverses structures et associations. « Certains bénéficiaires sont orientés par les travailleurs sociaux, d’autres non. Pourquoi ? » a été une des questions posée.

À l’issue de cette rencontre, le constat était unanime : « Il est nécessaire que les organismes se coordonnent et travaillent davantage en réseau pour apprendre à se connaître. Cela est nécessaire pour le mieux-être des gens qui vivent dans la précarité, quelle qu’elle soit ».


Publié le 03/03/2019 12:17  | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

Rubriques

Derniers billets

31/10/2019 15:07
Novembre 2019 ...
19/10/2019 08:53
Octobre : La Longère ...
19/10/2019 08:47
Juillet _ La Longère ...
13/05/2019 09:13
Mai 2019 ...
13/05/2019 09:09
27 avril 2019 ...
03/03/2019 12:23
2 mars 2019 ...
03/03/2019 12:17
20 février 2019 ...

Calendrier du blog

Vous êtes ici :   Accueil » Actualité » Tous les billets